Collectif Faubourg132




Implanté dans la cité 12/14 de Lens, – Porte Mine est un lieu de rencontres, d’échanges et de partage. La structure développe le projet Autre part : une coopérative touristique, culturelle, sociale et solidaire. Les activités et les projets développés sont menés en collaboration avec différents acteurs associatifs, culturels, du patrimoine, du tourisme, de l’environnement, etc.

Porte Mine invite le collectif Faubourg 132 à co-inventer et co-créer, avec les habitants, de nouveaux aménagements pour la place au centre de la cité du 12-14. Il s’agit d’imaginer un archipel récréatif : du mobilier ludique, convivial, signalétique, etc. Ces formes seront définies tout au long d’ateliers de conception participatifs qui auront lieu les mercredi et samedi après-midi, deux fois par mois jusqu’à décembre. Les différents aménagements seront ensuite construits et implantés courant 2018 lors de chantiers ouverts.

Ce projet est une préfiguration, une première étape, au projet RUES ET VOUS qui vise en partie à l’aménagement des voies vertes du bassin minier lensois.

Ce carnet de bord retrace les différentes étapes du projet. Nous publions les photos et avancées du projet à l’issue de chacun des ateliers.

Atelier 1 – Samedi 7 octobre 2017 – Rencontre et première séance de conception

 

L’équipe de ce samedi : Mickäel, Jason, Romain, Emi, Elvis, Emilie, Anne et son mari, Joël, Jade, Emilie, Chantal, Ethan, Mathys, Henry, Marie, Timéo, Jérémy, Chloé et Elisa.

Sortie sur la place du jeu de balle, relevé des aspects positifs et négatifs, des ressentis, des premières idées.

Débriefing au tableau, les idées fusent !

 

Atelier 2 – Mercredi 18 octobre 2017 – Rencontre et seconde séance de conception

Avec Lorenzo, Wendy, Mélanie, Léa, Chloé, Peter, Chantal, Joël, Enrique, Kenzo, Jordan et Nolan.

C’est quoi le design ? De quoi a-t-on envie sur la place du jeu de balle ? Pour qui ? Quand ? Quoi ? Où ? Et comment ?!

Enquête et mise en situation sur la place.

Retour à l’intérieur, on classe nos idées et on les dessine.

 

Atelier 3 – Samedi 4 novembre 2017 – Conception / dessins

Avec Chantal, Émilie, Mickaël, Timéo, Joël, Léa, Chloé, Élisa et Coline.

On avance dans la conception : on précise les usages, on fait des choix de formes et de dispositifs :
Nous réfléchissons autour de l’idée d’un ou de module(s) ilôt(s) pour se réunir, se poser, danser, organiser des évènements, s’amuser, etc.

Atelier 4 – Samedi 16 décembre 2017 – Maquettes !

Avec Chantal, Joël, Mathys, Kelly, Daniel, Sullivan, Mathieu, Marc, Yann, Chloé, Élisa et Marie.

Le jour des maquettes est enfin arrivé. On ne sera pas à cours d’idées !

Dans le désordre, on vous propose :
– une scène et des cubes modulables,
– des cabanes reliées par des passerelles,
– un kiosque végétal,
– des ilôts verts,
– un amplificateur géant,
– des plateformes / panneaux d’expositions / panneaux indicateurs d’orientation,
– un trasat-attrape-rêves,
– un module scène-tableau d’affichage-baraque à livres,
– des bancs, des tables,
– etc.
 

Jeudi 22 février 2018 – En interne, on précise les pistes d’aménagements

Il est temps de synthétiser les différentes idées abordées lors des chantiers de conception et de préciser la direction du projet ! Lors des ateliers, l’ensemble des actions et envies énoncées se tournaient vers la convivialité, le jeu, et l’échange.
Ensemble, nous choisissons de penser et fabriquer un archipel d’îlots, 4 au total, les voici :

L’îlot Scène pour se réunir, écouter de la musique, chanter, danser, organiser des évènements festifs.
L’îlot Convivial pour manger ensemble, pique-niquer, faire à manger, manger, discuter, goûter.
L’îlot Détente pour se poser, lire, rêver, dessiner, s’allonger, ne rien faire, s’abriter.
L’îlot Jeu pour grimper, regarder, faire du sport, jouer aux billes, communiquer.


Atelier 5 – Samedi 24 février 2018 – Maquettes !
Aujourd’hui, on matérialise les 4 îlots et les actions et aménagements qui les composent en construisant des maquettes.
Nous sommes nombreux et composons 4 équipes, 1 équipe par îlot, on se coordonne et chacun prend en charge la fabrication de chaque élément de l’îlot : des transats, une scène, un moucharabieh, un amplificateur de son, etc.

Présentation du projet à Mr. le Maire de Lens – samedi 14 avril

 

L’archipel, un projet d’aménagement par et pour les habitants de la place du 12-14.

Depuis octobre dernier, un groupe d’habitant s’est réuni deux fois par mois autour de l’envie d’imaginer du mobilier pour la place du 12-14.

Porte Mine, à l’initiative du projet, a invité les artistes et designers du collectif Faubourg 132 à mener cette conception participative.

Lors de 6 après-midi, ensemble, nous avons imaginé, rêvé, dessiné, maquetté nos envies.

 

Diagnostique

Nous avons pu observer que la place du 12-14, bien qu’immense, est sous utilisée. Ses principaux usages se concentrent autour du city stade, dans et autour duquel viennent jouer les enfants et jeunes du quartier. En dehors de cela, la place est surtout un lieu de passages, de traversées, ainsi qu’y incitent ses axes piétonniers traversants.

Nous avons également relevé qu’il n’y a ni assises (à l’exception de bancs en partie basse de la place), ni poubelles.

 

Usages et besoins de la place

Avec les participants, il nous a semblé rapidement nécessaire d’imaginer du mobilier convivial, incitant à la rencontre, au partage. Au delà, pouvoir inventer un mobilier qui pourrait être support d’événements sur le quartier a été une piste principale de nos réflexions.

Comme vous pourrez le voir durant la présentation, des balançoires à une fontaine, en passant par une ducasse, des poneys, etc. beaucoup de pistes ont été évoquées et modelées.

Nous nous sommes finalement arrêtés sur les usages suivants, qui nous ont semblé primordiaux :

  • manger ensemble, partager,
  • danser, écouter de la musique,
  • se reposer, se ressourcer,
  • jouer, escalader.

Ses quatre axes, ayant pour point commun l’idée de se réunir, de faire ensemble, se sont dessinés en quatre modules, îlots thématiques.

 

Axes formels

L’idée de différents modules éclatés sur la place a appelé un imaginaire de l’archipel. Ainsi, nos modules se transformaient en îlots. Comment faire flotter les îlots sur la place ? Cette impression serait donnée par une surélévation des modules par rapport au niveau du sol. Les pilotis sont alors devenus l’issue formelle la plus évidente à nos yeux.

Pour renforcer cette impression d’îles paradisiaques, des “plages” de sable (qui jouent également un rôle sécuritaire) nappent le sol en dessous de chaque îlot.

 

Un peu de technique

Les matériaux choisis pour la construction des modules sont principalement l’acier et le bois.

Des tubes ronds en aciers forment la structure, le squelette des modules. Ceux-ci seront assemblés au moyen de pièces de raccord simple et par soudure. L’objectif étant, à la manière d’un jeu de construction, de concevoir un procédé de montage simple, pouvant intégrer une majorité d’habitants, même sans compétence particulière en construction.

Une “peau” viendra recouvrir les structure acier : des panneaux de contreplaqué bouleau, coupés manuellement et avec une fraiseuse numérique. Cette machine nous permettra également de réaliser des encoches, percées et gravures précises sur les panneaux.

 

Les parties inférieures des panneaux de bois sont mises en couleur, de manière à renforcer l’effet flottant par la vibration colorée qui se reflète dans le sable.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer